Par rapport au premier trimestre, le second de 2013 a affiché une baisse de 2 % des prix de l’immobilier dans le neuf. Toutefois, ces prix sont toujours aussi élevés que lors du dernier trimestre de l’année dernière. Comment se porte le dispositif Duflot aujourd’hui ? Et que faut-il faire pour relancer le marché ?

Le Dispositif Duflot commence à plaire

Les ventes ont augmenté légèrement au cours des deux premiers trimestres de 2013, grâce à une plus grande implication des investisseurs sur le marché. Cela peut vouloir dire que le Duflot est en phase de trouver son public et de commencer à trouver grâce aux yeux des Français.
Il y a peu, les conseillers en gestion de patrimoine ne cessaient de lui lancer des critiques à tout va ; aujourd’hui, ils semblent être plus calmes. Les ménages français se rendent compte que si le dispositif Duflot est rentable à hauteur de 3 ou 4 %, cela est déjà plus qu’intéressant.
La meilleure assurance pour un investisseur, c’est de savoir que le dispositif est réservé aux zones où le marché est tendu, donc porteur d’un point de vue locatif, mais aussi, logiquement, à la revente.

Comment redonner du punch au marché dans ce cas ?

Toujours selon M. Payelle, ce qu’il faudrait pour que le marché soit relancé, c’est une plus grande offre foncière. Pour cela, il faudrait que la loi de mobilisation concernant le foncier public devienne carrément une stratégie à part entière, régie par une fiscalité particulière.

Par exemple, il faudrait que pour les deux années à venir, les terrains constructibles en vente soient régis par une fiscalité particulièrement attractive, pour que les propriétaires trouvent un intérêt à mettre leurs terrains en vente.
Il faut également que les investisseurs se fient au dispositif Duflot, grâce à une stabilité de ce dernier durant au moins trois années.

Pour finir, M. Payelle pense que la loi sur l’urbanisme et le logement devrait tendre vers la simplification, pour que l’urbanisme de demain soit simplifié, mais structuré, de manière à rendre plus fluide la démarche immobilière, et permettre un développement harmonieux des villes.