LMP : Le statut de loueur en meublé professionnel

Le statut de loueur en meublé professionnel ou LMP

Les loueurs en meublé sont considérés comme professionnel, les personnes inscrites au registre du commerce et qui retirent de cette activité plus de 23 000 € de recettes annuelles ou dont les revenus de location en meublé supérieure à leurs autres revenus. La location d’un bien immobilier meublé constitue une activité commerciale relevant du régime des BIC. Ce régime permet la déduction des différentes charges locatives. Les déficits éventuellement constatés, en particulier du fait des amortissements comptables du bien, ne sont déductibles fiscalement que des BIC et dans le délai de 6 ans. Le régime de LMP permet de récupérer la TVA sur l’acquisition, d’alléger l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et de conserver une couverture sociale. Il est à noter que cette activité relevant obligatoirement de BIC, le loueur ne doit pas exercer une activité incompatible avec ce régime fiscal.

Le statut de loueur en meublé professionnel (LMP), permet de réaliser un investissement locatif, pour préparer sa retraite. En effet, il permettra de fournir un complément de revenu significatif. La LMP permet de se porter acquéreur d’un logement dépendant d’une Résidence de Tourisme, d’une résidence de services (affaires, étudiants ou seniors) ou d’une résidence médicalisée pour les personnes âgées dépendantes (E.H.P.A.D). Dans le cas d’un tel investissement, le bien doit être loué en meublé, par bail commercial, pendant une durée de 9 ans, aux exploitants de la résidence. La LMP, comme d’ailleurs la LMNP, s’applique aussi bien aux logements meublés neufs, qu’anciens.


Pour bénéficier du statut de Loueur en Meublé Professionnel, l’investisseur doit :

  • Réaliser un investissement en immobilier locatif – neuf ou ancien – qui est ensuite mis en location meublée.
  • S’inscrire au registre du commerce et des sociétés (RCS).
  • Retirer de son activité de L.M .P. plus de 23 000 € annuels HT ou au moins 50% de son revenu (seuils applicable par foyer fiscal).
  • Déclarer ces revenus locatifs dans la catégorie de BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).
  • Support d’investissement : Neuf ou ancien loué en meublé.
  • Investissement optimal : Minimum 500 000 € environ

Voici les principaux aspects à connaître sur le statut de loueur en meublé professionnel ou LMP :

  • Avantage fiscal : Imputation des déficits liés à cette activité (autres qu’amortissements) sur autres revenus. Amortissement immobilier et mobilier + récupération de TVA possible
  • Impact fiscal : Fort de 1 à 5 ans, puis longue période de non imposition des revenus tirés du LMP
  • Conditions : Dégager 23 000 € minimum annuels de revenus locatifs (ou que l’activité LMP dégage + de 50% des revenus globaux)
  • Horizon : En principe long terme / revenu. Néanmoins, exonération plus-value possible > 5 ans
  • Divers : TVA en principe récupérable. Inscription nécessaire au RCS. Transmission facilitée (bien professionnel)
  • Conseils : Choix de l’immobilier et du gestionnaire primordiaux
  • Défiscalisation sur l’année en cours : Possible, mais produits très rares

En 2016, c'est à vous de décider si vous souhaitez choisir d'investir dans l'immobilier locatif en loi Pinel ou en location meublée (LMP, LMNP-Censi Bouvard). Dans tous les cas, chaque dispositif permet de défiscaliser ses impôts et de se constituer un patrimoine.

Voici les textes de références :

Exonération de TVA:

Statut LMP et exonération de plus-values:

(Si le document ne s'affiche pas, cliquez ici pour télécharger gratuitement le lecteur Acrobat Reader standard utilisable pour consulter de nombreux documents sur Internet, sans aucun risque de virus)

Attention: tous les liens s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre.

Calculez votre réduction d’impôts

Cliquez-ici pour effectuer en quelques clics une simulation personnalisée

Je fais ma simulation