Les loyers progressent moins vite que l’inflation

La crise immobilière s’aggrave et commence à toucher également le marché locatif. Les loyers, bien qu’en légère progression, évoluent moins vite que l’inflation selon les statistiques officielles.

Timide progression des loyers

Au cours des quatre premiers mois de l’année, les loyers n’ont progressé que de 0,5 % contre 1 % pour l’inflation. La crise économique continue de faire parler d’elle dans l’Hexagone. Et devant les incertitudes qui pèsent sur le marché de l’emploi, se loger n’est plus une priorité pour une part importante des Français. Résultat, le marché locatif privé ne parvient pas à se relever.

D’après l’Observatoire clameur, les loyers ont même baissé dans plusieurs grandes villes à l’image de Paris où une chute de 1,3 % a été constatée depuis le début de l’année. C’est également le cas au Havre, à Rennes ainsi qu’à Nice qui enregistrent respectivement un repli de 3,5 %, 3,33 % et 2,4 %. Dans certaines autres grandes métropoles, la tendance reste orientée à la hausse, mais avec une ampleur modeste. C’est par exemple le cas à Montpellier (+0,6 %), à Strasbourg (0,5 %), à Grenoble (0,1 %) ou à Dijon (0,5 %).

Aucun signe de reprise à l’horizon

Les perspectives pour les mois à venir ne sont pas très prometteuses. L’économiste Michel Mouillart n’a pas caché son inquiétude, affirmant qu’aucun signe de redressement du marché ne se pointe à l’horizon. Toutefois, quelques villes à l’instar de Lille, Angers, Toulouse ou encore Lyon qui ont su résister à la crise. Chez ces dernières, la hausse était plus marquée, dépassant la barre fatidique de 1 %.

À Reims où le mètre carré se vend actuellement à 11,80 euros, on annonce même une progression de 6,8 %. Au niveau des régions, les chiffres sont également très disparates. Les Pays de la Loire détiennent le record de hausse (3,4 %), suivis par Champagne-Ardenne (2,5 %). Et du côté des baisses, la Basse-Normandie compte parmi les plus touchées (-2,1 %), aux côtés de la Haute-Normandie (-1,7 %) et de l’Aquitaine (-1,6 %).