Afin d’aider les particuliers qui souhaitent investir dans l’immobilier, Cécile Duflot, ministre du Logement, a mis en place deux calculatrices en ligne disponibles sur son site servant à calculer le montant des aides dont ils peuvent bénéficier.

Des outils innovants

Le vendredi 15 mars dernier, la ministre du Logement, Cécile Duflot a lancé sur internet deux outils innovants et simples d’utilisation qui servent à calculer le montant des aides dont peuvent bénéficier les investisseurs immobiliers. Le premier simulateur dit « Duflot », disponible en libre accès sur le site web de la ministre verte, donne le montant exact de la défiscalisation en Duflot, le plafond de ressources des locataires ainsi que le plafond de loyer applicable, en fonction de l’emplacement de l’immeuble. Le second, en revanche, est destiné aux particuliers désirant réaliser une première acquisition neuve en résidence principale via le dispositif PTZ+. Il permet ainsi de calculer le montant du prêt tout en tenant compte de nombreux autres critères tels que le coût total de l’opération, la taille du ménage bénéficiaire, son revenu, la consommation en énergie du bâtiment, etc.

Fonctionnement du dispositif Duflot et du PTZ+

Entrée en vigueur le 1er janvier dernier pour succéder à la loi Scellier, le dispositif Duflot offre une défiscalisation de 18 % aux investisseurs en échange d’un engagement à louer le bien pendant au moins 9 ans à un ménage modeste. Seuls les immeubles en conformité avec les normes BBC 2005 et RT 2012 sont éligibles au dispositif. En outre, la réduction fiscale s’applique dans la limite d’une dépense plafond de 300 000 euros. Le bénéficiaire pourrait ainsi réaliser une économie d’impôt jusqu’à 54 000 euros sur 9 ans, soit 6 000 euros annuels. Quant au dispositif PTZ, il permet d’obtenir un prêt sans intérêt pour financer jusqu’à 33 % un achat immobilier neuf moyennant le respect d’un certain nombre de critères. Pour être éligible, l’emprunteur doit être un primoaccédant et avoir de conditions de ressources modestes. Et tout comme dans le dispositif Duflot, le bien doit être estampillé du label BBC ou être en conformité avec les exigences de la nouvelle réglementation thermique 2012.