Cécile Duflot prévoit que le cap des 500000 logements à construire par an sera atteint d’ici 2025, grâce à plusieurs mesures.

Rattraper le retard de 2013 sur les douze années qui suivent

La ministre EELV a promis la construction de six millions de logements d’ici 2025, dont le tiers sera destiné aux logements sociaux à bâtir sur des terrains appartenant à l’État. Cécile Duflot pense également remettre progressivement sur le marché deux millions de logements recensés comme inoccupés en 2013. Chaque Français pourra ainsi en 2025 avoir un environnement et un logement de qualité, grâce à la recrudescence importante de l’offre locative. L’objectif est loin d’être atteint pour 2013, mais la ministre reste confiante en affirmant que les douze années à venir en viendront à bout. Elle a aussi souligné l’intérêt de la garantie universelle des loyers, inclus dans le nouveau projet de loi Alur : Cécile Duflot estime qu’en 2025, cet outil sera vu comme un système efficace qui permet de garantir les propriétaires contre les locataires insolvables, et d’éviter les expulsions.

Stabiliser l’investissement financier locatif

La ministre pense d’ailleurs qu’en 2025, les Français seront loin de toutes les préoccupations que peut entraîner un manque d’argent pour un logement décent. Il s’agit néanmoins d’un objectif plus qu’ambitieux, en sachant qu’actuellement le logement constitue toujours 26% des frais d’un ménage français en moyenne.
Mais la ministre est confiante et pense que les mesures comme la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers permettront de maintenir stable l’investissement financier dans un logement décent.

La transparence des démarches

Fini alors l’incertitude et le stress qui étaient autrefois associés à l’accès au logement. La ministre estime que la transparence établie dans la recherche d’un logement sera à même de rendre plus rassurant l’accès au logement, qu’il s’agisse d’un logement social ou d’un logement, au terme d’un contrat avec des professionnels privés de l’immobilier.